Michel KOULEKPATO - Copie - Copie (2).jp
"Azizan" Marionnette de M. KOULEKPATO - Copyright. A. Bednarz
"AZIZAN" Marionnette M. kOULEKPATO/CopyrightA. Bednarzto A. BEDNARZ sept/oct. 2001 Lomé TOGO.to
"Azizan" Marionnette de M. Koulekpato copyright A. Bednarz
"Azizan" Marionnette de M. KOULEKPATO - Copyright A.Bednarz
"Azizan"Marionnette de M. KOULEKPATO - Copyright A.Bednarz
 "Azizan"Marionnette de M.Koulekpato Copyright A.Bednarz
"Azizan"Marionnette de M.KOULEKPATO - Copyright A.Bednarz
"Azizan"Marionnette de M.Koulekpato Copyright A.Bednarz
"Azizan" Marionnette de M.Koulekpato Copyright A.BednarzOULEKPATO - Copie - Copie (2).jp
"Azizan"Marionnette de M.Koulekpato Copyright A.Bednarz
"Azizan" Marionnette de M.KOULEKPATO - Copyright A.Bednarze - Copie (2).jp
Michel KOULEKPATO - Copie - Copie (2).jp
"Azizan" Marionnette de M. KOULEKPATO - Copyright A.Bednarz

La Marionnette africaine

Tradition et Modernité 

Alors que les longues métamorphoses de la marionnette occidentale l’ont maintenant conduite à une vie autonome, en Afrique, l’on dit  que l’art de la marionnette  est récent.

 

C'est sans doute à cause du souffle nouveau né au Burkina Faso et au Togo au cours des années 1970-1990 que l'on dit que l'art de la marionnette africaine est récent et que cette dernière période, profane, née d'une pratique spectaculaire, semble uniquement vouloir être retenue pour commencer à écrire une histoire que seul le mot "marionnette" détermine...

Connaître la tradition sert à mesurer l’écart entre l’animation de la statuaire essentiellement tournée vers le monde des esprits, des génies et des morts, et « le spectaculaire » qui révèle  un aspect quasi-historique.

Sans nous substituer aux chercheurs africains, ce  sont nos matériaux, glanés au cours de cette période à cheval entre le 20 ème et le 21ème siècle que nous partageons à la réflexion.

 

Anita Bednarz, Docteur des Arts du spectacle

 

Avec la collaboration d'Olenka Darkowska-Nidzgorski

© Anita Bednarz 2020
"AZIZAN" Marionnette de M. Koulekpato/Photo A. Bednarz sept/oct. 2001 Lomé TOGO